Chroniques de mariage / Mariage

Des invitations, tu dessineras

Un article de Mme Oulalahoop

Bonjour ma paillette !!! Il y a un truc dont je ne t’ai pas parlé encore en matière de DIY : les save-the-date et les faire-parts ! Pour des raisons écologiques et pratiques, nous avons décidé de tout envoyer par mail. Cela présentait l’intérêt d’obtenir des réponses facilement ainsi qu’une trace dans la boite mail et aussi des économies sur un poste qui ne nous semblait pas indispensable.

(tu connais le coût de l’envoi vers l’Europe depuis le Royaume-Uni ?) Crédit photo : Disney

Nous avons créé un site web personnalisé sur le site petit mariage entre amis afin de centraliser les informations utiles pour les invités et nous leur avons envoyé les liens sous forme de mail, mais pas à l’arrache hein ! Allez, je laisse ma plume à Mr Beard car c’est lui l’artiste qui a conçu nos STD puis nos (F)FP !

Mr Beard et les FSTD (fucking save the date) et FFP (fucking faire part) !

Salut Lecteur !

Aujourd’hui nous allons laisser Mme Oulalahoop reposer ses petits doigts de chroniqueuse et je vais en profiter pour te raconter la réalisation des invitations pour le mariage, sous la forme d’un Save the Date suivi du Faire-Part (et même d’une invitation bonus à la fin). Ça peut sembler trivial au regard de la montagne de choses auxquelles il faut penser pour que tout soit prêt le jour J, mais ce sont quand même les deux premiers éléments concrets de ton mariage que tes invités vont avoir entre les mains et que tu n’as pas forcement envie de louper.

Tout d’abord, il faut que tu saches qu’avec Mme Oulalahoop, nous avions décidé d’éviter au maximum les grosses impressions de papier et donc de faire du (presque) tout digital pour nos invitations. Ensuite, tu t’imagines bien que pour ne pas déroger à la ligne directrice de cette préparation de mariage, le but était bien évidemment de tout faire nous même de A à Z.

Etape 1 : le « Save the date »

Tout a commencé quand ma chère et tendre est venue me voir avec une photo de nous deux qui nous représente plutôt bien, prise par maman Oulalahoop un jour de pêche en famille au bord d’un lac, tu sais à l’époque bénie où la truite arc-en-ciel ne portait pas encore de masque FFP2… Bref, Mme Oulalahoop me dit « J’aimerais qu’on utilise cette photo pour le Save the Date, mais je voudrais qu’elle ait un coté vieux cliché argentique, un peu comme un filtre Instagram mais en mieux… ».

Alors il faut que tu saches que dans mon métier, je suis souvent amené à faire de l’édition d’image, mais le « un peu comme un filtre Instagram mais en mieux », je n’avais encore jamais fait… J’ai donc regardé quelques tutos sur comment vieillir artificiellement une photo et c’est parti. Finalement c’est pas si dur, tu tires les couleurs dans les tons bleutés et sépia pour mimer le poids des années sur ta pellicule, tu assombris un peu les bords de l’image (effet vignette), tu augmentes le contraste, plus quelques cercles blancs très légers et flous pour simuler les reflets du soleil dans la lentille et le tour est joué ! Comme logiciel de traitement d’image j’utilise Photoshop parce que j’ai une licence qui traîne, mais si tu ne veux pas te ruiner je te recommande GIMP qui possède pratiquement les même fonctions mais a l’avantage non-négligeable d’être complètement gratuit.

Une fois satisfait du résultat, je suis passé à la réalisation du Save the Date en lui-même et pour ça je me suis appuyé sur Scribus, un logiciel de mise en page de documents qui me sert beaucoup au quotidien et qui est lui-aussi complètement gratuit. Je suis parti sur un format A5 tout simple avec la photo au deux tiers du document sur un fond couleur ivoire (astuce #1, sur une mise en page comme ça la symétrie est ta pire ennemie !). Pour la police de caractère j’avais déniché le Baskerville OldStyle qui a un coté un peu machine à écrire que j’aime bien, avec le texte couleur anthracite (astuce #2, pas de texte en noir c’est souvent trop agressif). Si jamais tu cherches des polices un peu originales, sache qu’il existe sur le net des multitudes de sites gratuits qui en proposent de toutes sortes à télécharger et tu trouveras forcement ton bonheur.

Bon tout ça mis ensemble, on est pas trop déçu du résultat. On fait un petit fichier pdf (ça pèse moins lourd) et il ne reste plus qu’à envoyer. Etape 1, c’est fait, nos invités peuvent commencer à bloquer leur weekend !

Tadaaaaaaa le Save the date ! Crédit : photo personnelle

Etape 2 : le Faire-Part

Ce qui me permet de commencer à me pencher sur l’étape 2 : le Faire-Part, le vrai de vrai, l’invitation officielle qui doit contenir toutes les informations pour que tes invités sachent où, quand et comment.

Et là, il va y avoir du boulot parce que, trouvant que je m’en étais sorti un peu trop facilement avec le Save the Date, Mme Oulalahoop avait décidé de monter d’un cran la difficulté du challenge. Dans une autre vie, j’avais fait un peu d’aquarelle et ma chère et tendre avait très envie que se soit moi qui réalise les illustrations de notre Faire-Part sur le thème du Lilas, qui est sa fleur préférée. L’idée est belle et me plait, mais je n’ai pas tenu un pinceau depuis 10 ans… du coup, petit moment d’angoisse #nonmaisjevaisjamaisyarriver.

Je dépoussière mes pigments à aquarelle, je me décide pour un papier 100% coton assez épais (300gsm pour les connaisseurs) à gros gains torchon pour un effet un peu rugueux, et je me lance ! Première tentative, on dirait un pissenlit rose sale dessiné par un enfant de 4 ans… c’est pas gagné. Bon, je vais t’épargner l’historique des tentatives ratées, y compris celles pour cause de chat en manque d’affection qui se roule dans la peinture…. Mais après quelques nuits blanches à faire des essais j’arrive à sortir 4 planches en utilisant une technique à base de gros sel qui a la particularité de repousser les pigments d’aquarelle quand tu en projettes sur une feuille détrempée, ce qui fait de jolies auréoles et des fleurs de lilas plutôt décentes.

Avec Mme Oulalahoop, nous voulions un Faire-Part en 4 volets (d’un coup tu vois l’utilité des 4 planches d’aquarelle !) qui se déroulent un peu comme un livret : au départ, il était prévu d’en imprimer quelques uns en version papier. Bon le fait est que ça, c’est pas rentré dans le timing. Dedans, il nous fallait 1/ une belle page de garde, 2/ un texte écrit à 4 mains pour dire aux gens à quel point on les aime, 3/ le déroulé de la cérémonie avec les heures et les lieux et 4/ une liste de toutes les infos utiles avec numéros de téléphone, adresses et surtout les identifiants qui devaient permettre à nos invités de se connecter au site Internet du mariage pour confirmer leur présence, participer au quiz, etc.

Pour la réalisation, j’ai repris mon logiciel de mise en page en utilisant les aquarelles comme arrière-fond du document (attention il te faut un bon scanner pour faire ça sinon tes peintures/dessins risquent d’être fortement pixelisés) et j’ai gardé la même police de caractère pour faire un lien avec le Save the Date. Au final, nous avons préparé trois versions du Faire-Part en fonction des invitations à envoyer pour la cérémonie et/ou la mairie et/ou le diner du soir. Une fois les fichiers pdf faits (et les noms provisoires débiles du style « Faire-Part package bronze » retirés), check, re-check et re-re-check pour être sur qu’on envoie bien les bonnes versions aux bonnes personnes et c’est parti. Etape 2, c’est fait !

Notre fucking faire part (en vrai il est troooop beau !) Crédit : photo personnelle

Étape bonus : le change the date !

Alors, amis lecteur si tu as été attentif tout au long des publications de Mme Oulalahoop, tu auras bien évidement noté que la date sur ces deux documents n’est pas la bonne… Pandémie oblige, nous avons décalé la date de notre mariage APRES avoir envoyé toutes les invitations. (Tu peux d’ailleurs relire ce qu’on a dû changer à cause du Coco si ça te chante.) Ce qui nous a conduit à renvoyer une troisième invitation bonus à tous nos invités avec, une fois n’est pas coutume, un « Change the Date ». Rien d’exceptionnel pour celui-là, je me suis juste amusé à raturer le Faire-Part sur une tablette graphique façon « désolé les gars, on a mal lu l’agenda et on s’est planté dans les dates… » histoire de garder un peu de légèreté. Très important quand tu dois changer la date de ton mariage à 5 semaines du jour J !

Change the date. Crédit : photo personnelle

Voila, j’espère que ça t’auras inspiré pour faire tes invitations toi-même, ou qu’au contraire tu te seras conforté dans l’idée qu’il existe des professionnels qui feront ça très bien pour toi. En tout cas, je te dis à tout bientôt et je te laisse retrouver Mme Oulalahoop pour le prochain épisode !

Mr Beard

Je ne t’avais pas dit… Mais il est aussi bavard que moi mon Mr Beard !!! La prochaine fois, on attaque les réjouissances et je te raconte le déroulé de la semaine avant le mariaaaaaage !!!

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Mademoiselle Soleil
Mademoiselle Soleil
24 jours il y a

Oh ils sont trop beaux !!!! Bravo mr. Beard!!!
Mais j’ai laissé les professionnels s’en charger 😅
En tout cas whaou !!!

Mademoiselle Poison Elfie
23 jours il y a

Ils sont absolument magnifiques !! Et la plume de M. Bear égale (presque) celle de Mme Oulalahoop 😀 (presque parce que c’est ma coupine quand même). En tout cas, BRAVO !

Mademoiselle Pamplemousse
22 jours il y a

haha merci pour ce super récit Mister Beard ! Vous vous êtes sacrément motivés le résultat est très sympa !

Mademoiselle Flocon
14 jours il y a

Il est magnifique ce faire-part dis-donc ! J’aime beaucoup qu’il soit totalement personnalisé, 100% à votre image 🙂 et bravo à Mr Beard pour ces talents et son récit, c’est toujours sympa de passer la plume de temps en temps 🙂

Mademoiselle Carpe
3 jours il y a

Oo ! Tellement beau ces productions ! Bravo Mr Beard !