Chroniques de mariage

Tome 3, Chapitre 4 : Où les discours font pleurnicher

Un article de Mlle Poison Elfie

Hello petite paillette ! L’autre jour, je t’ai laissé.e sur le discours d’Aligot Strange, le témoin de Mlle Harley Couine. Aujourd’hui, je continue le récit.

Autant te dire, c’était un immense moment pour nous. Tout simplement parce que nous nous sommes rencontrées sur un forum de littérature et qu’on est sorties ensemble pendant une réunion (je t’avais raconté ça ici). La particularité de ces personnes incroyables, c’est qu’elles sont pour la plupart de grandes, très grandes timides. Alors les voir affronter leur peur du public pour nous dire quelques mots…

Le discours de celles et ceux qui étaient là quand on s’est mises ensemble

Tout le monde est là (ou presque), plusieurs suivent la cérémonie retransmise en direct grâce à Dark Kitten
Crédit photo : Angelyn Factory

Pour te donner les clés, j’avais demandé à mon témoin, Gil Franc Cœur d’Acier de prendre la parole avec les personnes qui le souhaiteraient. Il m’avait dit que peu étaient chaudes (cf. la timidité au-dessus) et que donc, il était probable que personne ne parle en dehors de lui et qu’il ne fallait pas que j’en sois vexée. Évidemment, je ne l’aurais pas été, je sais que ce n’est pas un exercice simple. D’où le fait qu’on recommande aux un.es et aux autres de le faire en groupe et tout le monde n’est pas monté à la tribune comme on dit.

Comme entendu, c’est Gil Franc Cœur d’Acier qui ouvre le bal, les écrivain.es tout autour de lui. Il a mis en avant notre histoire commune à tous les 2 et celle entre Mlle Harley Couine et moi en racontant notre rencontre et l’amour qui grandissait au fil de nos années. Je ne retiens clairement pas mes larmes. Ce qui me rassurait, c’est que c’était difficile pour tout le monde ! Et puis … et puis … tout le monde s’est mis à parler. Quelques mots, des petites phrases sur nos débuts à Mlle Couine et moi, mais c’était … bon, ben tu as l’habitude, je pleurais.

Ce n’est pas une légende … je me suis déshydratée au cours de cette cérémonie (et j’ai piqué le mouchoir de Papa Elfie)
Crédit photo : Angelyn Factory

Les discours de nos demoiselles d’honneur

Après nos témoins (et leurs groupes), ce fut le tour de nos demoiselles d’honneur. Si tu te souviens, les miennes n’ont pas pu venir. Violette Stone se lance donc seule de son côté.

Son discours fut ponctué de « s’il te plaît, ne me fais pas pleurer » et de rires. Ce fut aussi un très beau discours, essentiellement tournée vers notre amitié et ce qui nous lie toutes les deux. Tu connais la chanson. J’ai vraiment vécu chaque discours, chaque moment de manière très intense.

Mlle Harley Couine quand elle entend son nom (pour lui dire que Violette Stone ne parlera pas beaucoup d’elle)
Crédit photo : Angelyn Factory

Ensuite, ce fut le tour de mon autre demoiselle d’honneur, Mlle Flowers avec notre collègue, Mlle Bubbles, qui a parlé de notre vie professionnelle commune et de l’aide qu’elles m’ont apportées pour la mise en place du mariage. Elles ont fini par me donner un méga cadeau : un carnet décoré avec soin par Mlle Flowers avec les mots de tout le personnel du collège ! J’étais extrêmement émue encore, bien que j’ai juré ne pas ouvrir le carnet avant quelques semaines parce que tout le monde n’avait pas encore pu écrire à l’intérieur. J’ai tenu ma promesse et ramené le carnet à la rentrée pour collecter un maximum de petits mots !

J’ai aussi beaucoup ri hein
Crédit photo : Angelyn Factory
Le fameux cadeau à mes pieds et … mes chaussures !
Crédit photo : Angelyn Factory

Ce fut le tour de deux demoiselles d’honneur de Mlle Harley Couine : Sailor Mousse et Thug Ninou. Elles ont parlé de leur formation commune, pendant un an à Aix-en-Provence et des congrès de la CGT à laquelle appartiennent Mlle Harley et Thug Ninou. Elle rend également hommage à leur ami commun qui s’était impliqué dans la rédaction de leurs discours (et qui était présent dans l’assemblée et c’est lui qui attend avec nous pendant les préparatifs ici) en le citant.

Vous pouvez pas le savoir mais elles sont belles et Mlle Harley Couine est émue
Crédit photo : Angelyn Factory

Enfin, ce fut le tour de Poutchi Kat. C’est une amie des années fac pour Mlle Harley, et ce sont les soirées et leurs luttes étudiantes ensemble qu’elle a choisi de raconter et la naissance de leur amitié. Elle ra insisté sur le fait qu’il n’était pas simple de trouver un tel amour dans la société actuelle. Ce fut un moment vraiment très doux, à l’image de Poutchi Kat. Il n’y a malheureusement pas de photos … :/ (que la vidéo, mais je la garde secrète lolilol)

Je vous offre donc cette photo (mais triste que Poutchi Kat ne soit qu’en vidéo)
Crédit photo : Angelyn Factory

Le rituel du cocktail

Alors autant te dire qu’après toutes ces émotions, le rituel du cocktail a été le moment cafouillage. Est-ce que c’est grave ? Non. Mais voici quelques conseils pour éviter les blancs comme cela m’est arrivé.

Pour te redonner les grande lignes, le rituel du cocktail, c’est ça :

  • Les marié.es préparent un cocktail en ajoutant des ingrédients qui symbolisent … ce qu’iels veulent
  • Les marié.es se tournent vers leurs convives et là 2 solutions : soit vous êtes peu nombreux.euses et tout le monde se dirige prendre un peu du cocktail préparé pour ensuite trinquer, soit des personnes (témoins, demoiselles d’honneur, wedding planner, …) remplissent des verres avec le cocktail déjà préparé
  • Tout le monde trinque

On aimait beaucoup cette idée de trinquer ensemble et c’est pour cela que notre choix s’est porté sur ce rituel. Les convives avaient des écocups dans leurs wedding bags, des bouteilles de mojito (de plusieurs sortes) avaient été préparées par le Mojito Bar d’Orléans en amont et dispersées à proximité de la cérémonie. Sauf que …

Sauf que, au moment donné, il manquait une partie des ingrédients, restés au frais dans le frigo, que la musique choisie n’a pas été lancée et que Dark Kitten avait oublié de dire qu’il fallait de l’eau pétillante. Derniers points, tout le monde n’avait pas récupéré son wedding bag à l’entrée de la cérémonie et la bouteille de rhum ne voulait pas s’ouvrir …

On est très concentrées
Crédit photo : Angelyn Factory

Pour éviter ces couacs (qui nous ont surtout fait rire), je te conseille de demander à ton ou ta officiant.e de cérémonie de bien demandé si tout le monde a récupéré son sac avant le début de la cérémonie. Comme cela, on évite les « mais j’ai pas de verre » et la redistribution pendant la soirée des sacs manquants… Après, ce sont des aléas du direct qui arrivent, mais tu peux toujours charger quelqu’un de ta brigade d’honneur de chapeauter la cérémonie (et qui soit différent de ton ou ta officiant.e) pour limiter les soucis.

Le cocktail fut très apprécié, d’autant qu’on avait avec alcool et sans donc tout le monde a pu boire un coup ! La symbolique des ingrédients a bien fait rire aussi :

  • le rhum pour le parti politique de Mlle Harley Couine (tu dois avoir une idée de son nom…) parce que ça me saoule
  • la menthe pour nos rires qui nous gardent fraîches
  • l’eau pétillante pour notre complicité qui rend la vie légère
  • le citron vert pour les moments difficiles qu’on surmontera ensemble (un clin d’œil à « si la vie te donne des citrons, fais-en de la limonade »)
  • le sucre pour tous nos rendez-vous à 2 qui nous soudent

Le mieux dans ce rituel, c’est que tu peux l’adapter comme tu le souhaites ! Choisis ton cocktail, choisis ce que veulent dire les ingrédients en faisant référence à ce qui vous portent tou.tes les 2.

L’important c’est d’y arriver
Crédit photo : Angelyn Factory

En attendant la suite, je te laisse siroter ton verre et trinquer avec nous !

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires