Chroniques de mariage / Mariage

Tome 1, Chapitre 11 : Mlle Poison Elfie en panique

Un article de Mlle Poison Elfie

Hello les paillettes !

Aujourd’hui, un article ABSOLUMENT pas prévu, mais on est plus à ça prêt, n’est-ce pas ? Je vais te raconter pourquoi à J-2 mois, je suis en totale panique. Genre Bridezilla panic. Genre à me rouler en boule et à pleurer toutes les larmes de mon corps.

J’aimerai avoir ce bouton. Si quelqu’un le voit, qu’il me le signale !
Crédit photo : The Digital Artist sur Pixabay

L’attaque sournoise du Coronacaca

Tout a commencé à cause du Coronacaca. Dans ses offensives multiples contre notre mariage (ici et ici si tu veux situer), il m’a lancé une attaque « Kiloenplus ». Moi qui ne prends quasi jamais de poids (sauf 1 ou 2kg selon le cycle, tmtc), je me suis retrouvée avec un +8 sur la balance en 1 an et demi. Chose dont personne ne s’est aperçu, à part mes jeans. Oui, je sais, c’est pas juste. Don’t worry, je suis bien punie. Parce que si mes jeans l’ont senti passer, tu te doutes bien que … Je ne rentre plus dans mes robes !

Coronacaca lance « Kiloenplus » C’est très efficace.
Crédit photo : Peggy_Marco sur Pixabay

Option 1 : perdre du poids

Ce fut évidemment ma première idée. J’ai refait davantage gaffe à la nourriture, mais je me refuse à faire un régime. Un vrai changement de régime, c’est pour la vie ou ça ne sert à rien. Je ne mets pas ma santé en danger et je me moque de mon poids tant que je rentre dans mes robes de mariée. Je me sens bien dans ma peau actuellement et sans ce tiny little problème, je ne me serais jamais préoccupée de perdre.

Moi cherchant une solution
Crédit photo : Peggy_Marco sur Pixabay

J’ai également repris le sport. J’ai toujours été active et notamment avant la pandémie, j’avais une heure de bachata (danse ultra sensual) par semaine et nous venions avec Mlle Harley Couine de se mettre à la pole dance. On avait commencé en janvier. Voilà, voilà… Quelle bonne idée ! Mon association n’a jamais pu reprendre réellement à cause des restrictions, la pole était prise d’assaut avec des jauges resserrées, c’était donc compliqué d’avoir 2 places. Nous avons donc adopté un vélo elliptique et un vélo d’appartement. J’en fais 3 fois par semaine.

Option n°2 : La robe de secours

Nous étions à 8 mois du mariage, j’avais 8 kg à perdre. Je le sentais bien. J’ai d’ailleurs perdu la moitié en 4 mois. Et puis après … ben rien. Nada. Calme ultra plat. Alors certes, il y a eu la période de Noël, mais bon quand même. Je restais confiante, me disant que je pesais moins qu’en avril. Au pire, je pouvais toujours reprendre ma robe de mariage civil.

Il y avait une petite retouche à faire, donc début février 2022, je l’amène à Maman Elfie. Elle regarde rapidement les petites choses à faire et me demande de la passer. Aucun souci, c’est une robe facile à mettre. Bim bam boum, je passe la jupe, le torse, je remonte la fermeture éclair. Et là, ça coince un peu. Je demande à Maman Elfie un petit coup de main.

Ce n’était pas une fermeture récalcitrante. Ce n’était pas un petit bout de tissu coincé. C’est que malgré mes kilos perdus, mon ventre refuse de rentrer dans la robe. J’ai perdu, mais pas au bon endroit. Et là, ta Poison Elfie panique. Un max. Comment faire ? 4kg en 2 mois, ça devient ultra tendu. Et la robe de secours ne fonctionne pas. Hum. Au secours !

AAAAAAAAAAH.
Crédit photo : Openclipart-Vectors sur Pixabay

Option n°3 : Une nouvelle robe ?

Et me voici donc à J-2 mois du mariage sans robe. Après en avoir eu 3 il y a 2 ans (cf. ma chronique ici). Ironique, n’est-ce pas ?

Maman Elfie m’embarque au Village des marques à côté de Lyon. C’était prévu avant « The dressgate », mais j’ai d’autant plus besoin d’aller m’aérer la tête. On a plusieurs missions ce jour-là, dont celui de lui trouver une robe de mère de la mariée qui ne fasse pas mémère. Nous réussirons brillamment à lui trouver ce qu’elle cherchait. Dans la même boutique, j’essaye 2 robes blanches. Très classes, mais la première est un peu serrée, et évidemment, il n’y a pas de taille supérieure dans la boutique. La deuxième, malgré un scepticisme sur un nœud au niveau de la taille, est très belle, mais la sirène m’empêche de me déplacer avec facilité. Je n’imagine même pas danser… C’est un « meh ». Elles sont belles, mais je vois surtout le taf pour les raccourcir et le fait que ce ne soient pas mes précieuses.

Je passe le reste de l’après-midi à écumer les e-shop de mariées que je connais, plus Etsy. On oublie Etsy, à J-2 mois, c’est trop juste, car la plupart des robes sont faites à la commande, elles seraient donc livrées à J-1 semaine ou J +1 semaine. C’est non. Je présélectionne, Maman Elfie commente. Et je me retrouve à prendre rendez-vous chez Pivoines and Love pour le samedi 26 février. Mlle Wonder Mathou m’accompagnera à nouveau. C’te chanceuse qui participe à tous mes essayages. En même temps, c’est ma sœur d’amour ! Je te l’avais présentée ici.

Et pendant ce temps, l’horloge tourne …
Crédit photo : AbsolutVision sur Pixabay

Une nouvelle super héroïne débarque

Pivoines and Love, je les suis depuis … fort longtemps ! C’est dans cette boutique parisienne que Mlle Harley Couine a acheté sa tenue du mariage civil. On avait échangé sur Instagram avec Pia, un certain nombre de fois. Je sais que je serai entre de bonnes mains.

Je ne me suis pas trompée. Pia est bien la super héroïne qui me manquait. Tu sais, ce perso qui rhabille les autres et lui donne LE truc important qui va permettre de tout régler. Comme un rouge à lèvre-grappin ou un poudrier qui fait faire dodo. Si tu as la réf, merci de rire et de ne pas me laisser seule dans ma vieillerie.

Mais je te plante le décor. Mlle Harley Couine part en centre-ville, elle embarque mes clés. Je mange tranquillou, et 1 demie-heure avant le départ du train, je cherche les clés de sa voiture. Nulle part. Je panique. Je l’appelle et elle me dit : « ah oui, elles sont dans mon sac ». Donc là, je suis mal. J’appelle un taxi en urgence qui me dépose en un clin d’œil à la gare et j’arrive à Paris chez ma soeur, juste à temps pour écouter les hymnes du match des 6 Nations France-Ecosse. Ouf.

Voir des gens jouer au rugby, ça rend le sourire !
Crédit photo : Eu_Eugen sur Pixabay

Un petit match tranquillou, la France gagne, on est bien. Je te conseille le match et les blabla avec une sœur ou une amie pour bien décompresser avant des essayages. On part avec Mlle Wonder Mathou et une copine à elle pour la boutique. On traverse une manif anti-pass pour arriver à la boutique (est-ce que quelqu’un ne veut pas que j’essaye ma robe aujourd’hui ??).

Les essayages de robes III, la vengeance des robes ?

On rentre dans le petit boudoir à l’arrière, ma sœur valide qu’il n’y ait pas de robe de princesse meringue. Pia nous montre son catalogue. On sélectionne de nombreuses robes avec deux idées en tête : qu’elles soient dispo en boutique à ma taille et qu’elles me plaisent un peu.

La première est très jolie, elle me va. Pia me glisse : « au moins, vous ne serez pas nue, respirez ! » Et elle a raison. Je n’ai pas le coup de cœur sur cette première robe, mais ça ira. J’en essaye plusieurs, notamment une que je n’aurais pas tentée en d’autres temps. Mais ce sont mes 3èmes essayages, je sais qu’il faut regarder aussi des trucs où tu te dis « meh » au départ. Sans surprise, elle sera dans mon top 2 final.

La première : j’ai su que je ne serai pas toute nue à mon mariage.
Crédit photo : photo personnelle
Elle fut dans le top 3…
Crédit photo : photo personnelle
La dernière en ballotage …
Crédit photo : photo personnelle

Je ne te monterai pas celle pour qui mon cœur bat car si l’actualité veut bien me laisser la porter, tu la verras dans mes prochains articles.

Les essayages de robes III, la vengeance de la chaussure !

J’avais tout prévu dans mon sac pour ces essayages : chaussures, étole, bijoux. Ce serait très bête d’arriver le jour du mariage, s’habiller et se rendre compte que rien ne va avec rien. Je passe donc tout de suite mes chaussures pour mes essayages.

Et là, c’est le drame !

Elles étaient parfaites avec le tissu satiné de ma précieuse. Elles paraissent très très grises avec les autres. Dès la première robe, je le sais, je devrai porter autre chose. Mais si tu as compris que Pia était ma sauveuse, la Q de mon aventure. Elle me propose des chaussures de chez Un si beau pas.

Les chaussures en train de faire des petits qui seront MES chaussures (si tout se passe bien)
Crédit photo : photo personnelle

Le principe chez eux : tu as le choix entre plusieurs modèles de base, tu choisis le talon et la couleur. Je ne réfléchis pas longtemps. Un modèle ajouré, un talon de 7 cm large et une superbe couleur rose gold. Je sais que je pourrai les reporter, y compris avec un petit jean tranquille.

Ce sera la même chose pour mes chaussures prévues au départ. Elles sont blanches avec un magnifique talon doré, je les remettrai.

Bref, rendez-vous courant mars pour les retouches et rapidement tout embarquer. On croise les doigts pour que tout se passe bien.

Et toi ? Tu as dû changer tes plans robes pour X raison ?

S’abonner
Notification pour
guest

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Madame Oulalahoop
9 mois il y a

Oooooh mais tu es trooooop belle!!!!! 😍

Mademoiselle Pamplemousse

Je crois que j’ai la ref haha (je suis pas si vieille, ho.) Et c’est un grand OUI pour le match de rugby décompression :p troooop hâte de voir la robe finale, ce teasing est looourd !

Mademoiselle Flocon
8 mois il y a

Waaah le stress ! Jerry devait veiller sur toi 😉

Mademoiselle Chocolatine Ovale

J’ai la réf du poudrier mais on n’est pas vieilles nan mais oh c’est un dessin animé sorti hier 😜 Et je valide, il n’y a rien de mieux qu’un bon match de rugby à regarder ou à faire pour décompresser 😉 Le rugby c’est la vie !

les robes que tu as essayées sont jolies mais j’ai hâte de voir celle que tu as choisi 🙂

trackback

[…] le mariage ! À tel point que je repasse ma robe et que tu peux suivre mes aventures avec celle-ci ici. Je te passe les détails, mais c’est […]