Chroniques de mariage

Save the date ; soyez prêêêêêêts !

Une chronique de Mademoiselle Volte –

Maintenant que la date est fixée avec les principaux prestataires, nous pouvons annoncer l’évènement !

Comme nous sommes à près de deux ans du mariage et que nous avons choisi une date durant les vacances scolaires, il vaut mieux que les invités soient au courant le plus rapidement possible pour bloquer la date. Il est bien trop tôt pour envoyer un faire-part, trop de choses sont encore à organiser. Nous allons donc succomber au principe du Save the date.

Pour ceux qui n’en ont pas entendu parler, c’est une simple information de la date du mariage et du lieu. Il n’y a pas d’autres détails ni d’information particulière. C’est littéralement « Coucou, on se marie tel jour, à bientôt ! ».

Save the date Photo personnelle

Mais quel format choisir ?

Nous avions pensé en faire un numérique ; ça ne coûte rien, c’est facilement envoyé, nous avons déjà les adresses mails de quasiment tout le monde. Mais un mail, ça se lit aussi vite que ça s’oublie, et si la poste ne peut pas le perdre, c’est la boîte de spams qui s’en chargera. Joindre une invitation pour calendrier numérique ? Tout le monde n’a pas relié son application mail à son agenda (moi la première).

Un carton traditionnel ? Oui, c’est un joli objet, mais on ne sait jamais où le mettre. Par expérience (désolée…) nous savons que s’il n’est pas accroché directement quelque part, il va vite disparaître à jamais. Et nous ne savions pas encore si nous souhaitions avoir un thème, ou au moins des couleurs… Il faudrait se décider dès à présent sur ce point si nous voulons quelque chose de coordonné.

Cette fois encore, c’est Monsieur qui trouve la solution (il est malin, hein ? <3). Oui, il faut accrocher tout de suite les save the date pour ne pas les perdre. Où les gens accrochent ça ? Sur leur frigo. Avec quoi ? Un magnet. Bon, ben, faisons directement un magnet ! C’est ludique, petit, facile à envoyer et le geste sera rapide pour qui le recevra. Tout le monde aime coller des machins sur son frigo ! Et on est sûrs qu’ils penseront tous les jours à la date, comme ça.

Reste le souci du design, que le magnet ne règle pas. Il doit être lisible, bien que petit, et joli, tant qu’à faire, pour que les invités le mettent bien en évidence (et puis parce que faire un truc moche, hein, c’est jamais agréable non plus). Nous souhaitons garder le secret sur le lieu le plus longtemps possible, jusqu’au faire-part, donc environ un an plus tard. Mais nous sommes joueurs, un petit peu ! Nous sommes des fanas d’énigmes et de jeux de pistes, des aficionados de la référence cachée… Alors, on va mettre des photos indices en fond ! Avec la consigne que si un invité trouve, il gagne la satisfaction et le droit de se taire.

Save the date Photo personnelle

Un magnet ça va coûter cher à produire, c’est déjà presque un cadeau d’invité, j’en entends certains penser (vous ne me ferez pas croire que j’étais la seule). J’ai été surprise ; j’ai comparé les prix des 150 save the date (50 pour le civil et 100 pour le laïque) commandés par rapport à d’autres productions en carton/papier de plusieurs site de papeterie, et finalement c’est compétitif. Nous en avons eu pour 64€ livraison incluse, soit 43cts par magnet, sur un site d’impression très connu. À titre de comparaison, un carton sans finition de 5×4 pouces est à 34cts hors livraison sur ce même site, mais si on veut plus qualitatif (bien que toujours pas personnalisé) on peut monter à plus d’un euro pour ce simple bristol sur des sites ayant pignon sur rue virtuelle…

Bon, il a tout de même fallu acheter des timbres, mais là aussi j’ai pu ruser un peu. J’ai acheté une planche complète sur le site de La Poste ; il n’y a pas d’économie à acheter en gros, mais ça vaut le coup, puisque j’ai fait mon achat fin décembre avant l’augmentation prévue au 1er janvier suivant, et sur le site vous trouvez plus facilement les ultra économiques marrons et pas seulement les « lettres vertes » qu’on vous propose de base au guichet. Comme les timbres sont valables longtemps, nous en aurons assez pour les save the date, les faire-part et peut-être une partie des remerciements. De plus, comme nous nous y prenons assez tôt, nous avons pu en distribuer en main propre entre Noël, le Nouvel An et une grosse réunion de famille de Monsieur, c’est une belle économie (et c’est plus convivial… en général. Je raconterai peut-être cette étape à un moment…).

Avec ça, nous avons également investi dans des planches d’étiquettes pour les adresses, idem pour le petit mot d’accompagnement sur Word avec seulement deux versions pour « tu » ou « vous ». Je ne rechigne pas au travail, mais il faut qu’il ait une valeur ajoutée quand même… Et avec Monsieur, nous sommes du même moule : on préfère passer deux heures à programmer un truc qui prend cinq minutes, mais au moins on ne l’aura fait qu’une fois. Ce n’est pas personnalisé, mais qu’importe, ça fait le job. Nous en avons seulement fait deux spéciaux pour les anglophones, des jeunes qui étaient venus en échange chez M.Volty voilà des années et qui sont restés des membres de la famille.

J’avoue que nous sommes très fiers de nos magnets, et ils ont fait forte impression ! Plein d’invités nous ont envoyé une photo de leur frigo, c’est très amusant, et une amie m’a même annoncé sa grossesse en ayant accroché son échographie avec…

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Madame Oulalahoop
14 jours il y a

Ils sont super ces save the date! Nous on avait opté pour la version tout e-mail… quelque part entre bonne conscience écolo et flemme internationale 🙈