Chroniques de mariage

EVJF – Préparation (Part 1)

Un article de Mademoiselle Couture

Gniiiiiiiiiii je vais pouvoir enfin te raconter mon EVJF. Comme tu le sais (je crois) j’ai deux témoins que j’aime d’amour.

Mlle C, initialement copine d’un pote perdu de vue depuis. On ne sait plus ni l’une ni l’autre comment on est devenue amie, comment on s’est vues sans le dit pote. Ni l’une ni l’autre ne se souvient mais ce que je sais c’est qu’elle sait presque tout de moi. Mon grain de folie, mon coté sérieux, mes craintes, mes peurs, mes angoisses.

De l’autre coté, on a Mlle E, copine plus récente mais qui est un véritable coup de foudre amical. On se complète. C’est particulier, je pense que je pourrais la voir tous les jours ça ne me gênerait pas. A chaque fois, je me dis que ça fait longtemps qu’on s’est pas vues alors que parfois ça fait juste une semaine. Elle a ses démons comme j’ai les miens, ses casseroles comme j’ai les miennes. Elle est belle, épanouie, pleine de vie, forte et fragile à la fois. Nos hommes s’entendent super bien, nos filles s’adorent !

C’est étonnant en te présentant mes témoins, je pourrais inverser les présentations, ça fonctionnerait aussi, c’est drôle.

Il y avait également Mlle M, qui fera toujours partie de ma vie et qui m’aura beaucoup accompagné dans les préparatifs de ce mariage. Ma copine d’amour, décédée l’année dernière. Je ne rentre pas dans les détails, j’avais déjà tout raconté ici.

Dans ce mariage, j’aurais eu la chance d’être accompagnée à tour de rôle par trois femmes formidables que j’aime du plus profond de mon cœur. Maintenant que tu connais ma wedding team, on peut revenir à l’EVJF !!!!

Photo by Omar Lopez on Unsplash

J’avais mis quelques conditions à mon EVJF. Peu après avoir demandé à Mlle C si elle voulait bien être ma témoin, elle m’avait pas mal cuisinée sur ce que je voulais ou non pour mon EVJF (pour le mariage aussi d’ailleurs). Elle avait une liste et nous avons déroulé ladite liste dans un train Paris Saint-Nazaire, un soir tard !

J’ai dit assez vite que je refusais d’être ridiculisée, déguisée, humiliée… que je ne voulais pas faire des bisous à des inconnus dans la rue en tutu rose avec une bi*te sur la tête. Ce genre de truc ne m’amuse pas du tout. Je conçois que ça puisse être les fondamentaux d’un EVJF pour certains mais ça n’est pas mon cas. J’ai donc été très très TRÈS claire sur ce point. En même temps je te dis ça maintenant mais mon EVJF, en vrai, c’est la semaine prochaine, si ça se trouve je vais me retrouver avec un tutu rose et une bi*te sur la tête. Le COVID m’évitera certainement d’avoir à faire des bisous à des inconnus (faut bien qu’il ait un avantage ce COVID).

Photo by Reno Laithienne on Unsplash / Remarque je risque pas de faire des bisous avec une déguisement comme ca 😀

Nous voila donc, dans le train, à éplucher la liste de Mlle C :

  • As-tu envie de faire des choses en particulier ?
    • Juste passer du bon temps avec mes copines
  • Possible de partir sur un week-end ?
    • Oui c’est tout à fait ce que j’ai en tête
  • A l’étranger ?
    • Ah oui pourquoi pas
  • Est-ce qu’il y a des choses dont tu ne veux pas ?
    • Les bisous aux vieux papys, le tutu rose en pleine rue et la bi*te sur la tête.
  • C’est tout ?
    • Oui
  • Et un stripteaseur t’es pas contre ?
    • Non

Et là je crois que tout le wagon a entendu notre éclat de rire, on en pleurait tellement on rigolait. Même 4 ans après je m’en souviens !

Photo by Omar Lopez on Unsplash

Mlle E il y a deux semaines environ passe boire un café à la maison, un peu après appel de Miss LBP,

  • T’es chez toi ?
    • Oui.
  • Je peux passer ?
    • Euh ben oui.
  • OK j’arrive.

Mlle E et Miss LBP ne se connaissent pas mais font partie toutes les deux de ma liste de copines d’amour, Mlle E étant en plus aussi ma témoin. On papote un peu, on rigole et Miss LBP prend un ton très sérieux :

  • Bon Mlle Couture, de quoi tu ne veux pas pour ton EVJF ?
    • Ben toujours pareil, les bisous, le tutu rose et la bi*te sur la tête.

Miss LBP se retourne vers Mlle E et lui dit, toujours aussi sérieuse : « C’est bon elle a pas dit non pour la partouze »

J’ai peur !

Photo by Caleb Woods on Unsplash

A propos de l'auteur

Mademoiselle Couture, consentez-vous à épouser Monsieur Red ici présent, à l’aimer et le chérir jusqu’à ce que la mort vous sépare ? Toi aussi tu as rêvé d’entendre un jour ces mots prononcés pour ton mariage ? Moi j’ai toujours rêvé de me marier. Et après 17 ans de vie commune, je vais épouser Monsieur Red, mon chéri merveilleux et le merveilleux père de notre fille d’amour. Nous avons 37 ans tous les deux et vivons en Loire-Atlantique. Nous habitons une très jolie région et pourtant c’est dans le Cotentin natal de mon chéri que nous irons nous marier. Nous aurions dû nous marier le 9 mai 2020 mais un invité imprévu à tout bousculé (j’ai nommé le Covid-19) et nous avons donc tout décalé au 7 novembre 2020. J’ai raconté toute une partie de mes préparatifs sur le blog de mariage Mademoiselle Dentelle et suite à la fermeture du blog le 31 mai dernier, je me suis retrouvée comme quelques autres chroniqueuses à ne pas vouloir que tout s’arrête ! Me voilà donc à te raconter mes préparatifs de mariage sur Paillettes & Chaussettes. J’ai hâte de te raconter la suite, surtout que qui dit décalage dit plus de temps pour préparer… alors enfile des chaussettes bien chaudes, cale-toi dans ton canapé et c’est parti ! A très vite !
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mademoiselle Poison Elfie

Mouhahah ! T’inquiète, tes copines te feront un truc sympa 😉 (avec ptre un striptease) Mon EVJF se fera un jour … après le mariage XD

trackback

[…] lire le début de cet article clique ici […]

Mademoiselle Flocon
5 mois il y a

Ahahah j’ai tellement envie de savoir maintenant ! Alors, stripteaseur ? Partouze ? 😉