Chroniques de mariage

EVJF Jour J – Part 2

Un article de Mademoiselle Couture –

Si tu te souviens bien, nous nous étions toutes retrouvées à Lille dans un Airbnb, autour d’un café pour papoter. Une fois équipée, Mlle C donne le top départ. C’est le moment, il faut y aller. Je la sens stressée et ça me fait un peu peur. J’ai envie qu’elle aussi profite du week-end !

C’est parti !

On prend le métro, ça papote, ça rigole, les gens nous regardent, me regardent, je me sens un peu gauche avec mon écharpe rose fluo mais ma demande de ne pas être ridicule a été respectée alors je ne dis rien.

On sort du métro et Mlle C ouvre son sac à dos et sort un classeur, rempli… oui oui tu as bien lu, un classeur comme à l’école, avec des intercalaires et une page de couverture :

Photo personnelle

Première épreuve annonce-t-elle. Là clairement, je tremble… Au secours, faites que ça ne soit pas un gage… « Si c’est une mauvaise réponse tu as un gage » haaaaaan j’ai de plus en plus peur, je pense que c’est un peu le but rétrospectivement… Elle me donne mon épreuve qui s’avère réalisable, je trouve la bonne réponse : Pluie de confettis !

Photo personnelle

On crapahute au gré des épreuves, j’ai des bonnes réponses et des mauvaises, les gages sont plutôt soft (ne pas parler pendant 2 minutes, tout répéter 2 fois…) bref mignons.

Pause bien méritée

On termine la matinée dans un estaminet du centre de Lille très sympa. Et là je ne sais pas comment arrive un gage qui m’a pétrifié. Chanter la commande. Pas un son n’est sorti de ma bouche, je jetais des regards terrorisés à mes témoins en mode « sortez-moi de là » et c’est finalement le serveur (aucune chance mais s’il passe par ici, ce jeune homme est à jamais gravé dans mes souvenirs et a ma reconnaissance éternelle) qui m’a sauvé de ce mauvais pas en montant le son de la musique pour masquer mon embarras et que je puisse avoir ma bouteille d’eau pétillante. Oui c’est très con, mais j’étais pétrifiée !

Bref, on déjeune, ça papote, ça rigole, c’est très sympa. J’ai néanmoins un gros coup de fatigue qui me tombe sur le coin du nez. Je m’enquille un double café et on repart avec, je l’apprendrais plus tard, presque une heure de retard sur le planning. Moi j’avais décidé de me laisser porter et de profiter, alors j’ai profité, de mes copines, de Lille que je ne connaissais pas bien, du beau temps, de la situation assez exceptionnelle.

Le groupe se divise sans que je comprenne trop pourquoi mais je me laisse porter. Les pas de mon groupe nous mènent vers une devanture jaune avec un micro : KARAOKE !

Trop bien, j’adore l’idée. On nous installe dans une salle privative, on attrape le micro et c’est parti pour 2h de chant ! J’ai adoré. Je rêvais secrètement d’un karaoké, je n’en avais jamais fait et franchement c’est top, surtout en mode privatif, tu n’as pas d’états d’âme ni de scrupules à chanter faux, tu es en confiance avec des gens que tu connais.

Photo personnelle

Deux heures de chant et un cocktail plus tard, on sort de la salle, le gérant prend une photo de notre groupe, c’est sympa, ça fait un petit souvenir. On papote et on me fait signe que c’est le moment, faut y aller. OK let’s go. Il y a un autre groupe qui fête un EVJF en même temps que nous. Tu te demandes pourquoi je te dis ça ? Wait ma petite paillette, tu vas comprendre.

On sort et garé devant le karaoké il y a une limousine blanche immense ! Je la regarde amusée et dis à mes copines : « Oh ben les autres ils ont carrément loué une limousine ! »

Limoooooooooooooo

Mes copines me font poser devant et pis Mlle C finit par le dire « Bon alors tu montes ? » Hein ? mais naaaaaaaaaaaaan. Il y a une vidéo de ce moment où je réalise qu’en fait c’est pour nous la limousine, ce moment où tu vois ma tête changer, passer de « oh une limousine » à « mais nan mais c’est pour nous ? » à « ouhhhhhhhhh trop cooooooooooooooool ».

Photo personnelle

Voilà ma paillette, tu colles 8 gonzesses, sans mecs ni gosses, dans une limousine un samedi en fin d’après-midi comment te dire qu’on était surexcitées. Mlle E s’était éclipsée pour aller acheter une bouteille de champ’ mais elle n’avait trouvé que de la bière (fraiche). Sauf que les dites 8 gonzesses, toujours les mêmes, ben on n’avait pas de décapsuleur… me voilà en train d’essayer d’ouvrir la bière avec un briquet… ça n’a pas marché. J’ai fini par demander au chauffeur s’il pouvait nous ouvrir notre bière… il a ri et a ouvert la bière… avec son briquet !

On a siroté notre bière dans des flutes à champagne en papotant et en profitant du paysage. C’était franchement un super moment.

La limo nous a déposé au pied du airbnb, il est 18h30, on est toutes lessivées. Pour le plaisir et pour te montrer la lumière de fou, je te mets une petite photo (encore une).

Photo personnelle

Persona non grata

Mlle C donne le ton : « Alors Mlle Couture, interdiction de rentrer dans le salon, tu peux aller te changer ». Je demande juste si on ressort ou si on reste là, en espérant secrètement qu’on ne bougerait pas. « On reste là » oh trop cool, je les aime ! Je vais donc me changer, essaye furtivement de donner un coup de main avant de me faire virer…

Quelques minutes après j’ai le droit de les rejoindre. Elles ont tout décoré, c’est magnifique. Il y a plein de photos, des ballons, un photobooth « improvisé » avec des accessoires. Franchement elles ont pensé à tout !

Au programme, apéro dinatoire, jeux, papote… au top ! Le groupe s’entend super bien, je passe une excellente soirée.

Vers minuit, tout le monde décline, on décide d’aller se coucher. Réveil le lendemain prévu à 9h. Suite au prochain épisode!

A propos de l'auteur

Mademoiselle Couture, consentez-vous à épouser Monsieur Red ici présent, à l’aimer et le chérir jusqu’à ce que la mort vous sépare ? Toi aussi tu as rêvé d’entendre un jour ces mots prononcés pour ton mariage ? Moi j’ai toujours rêvé de me marier. Et après 17 ans de vie commune, je vais épouser Monsieur Red, mon chéri merveilleux et le merveilleux père de notre fille d’amour. Nous avons 37 ans tous les deux et vivons en Loire-Atlantique. Nous habitons une très jolie région et pourtant c’est dans le Cotentin natal de mon chéri que nous irons nous marier. Nous aurions dû nous marier le 9 mai 2020 mais un invité imprévu à tout bousculé (j’ai nommé le Covid-19) et nous avons donc tout décalé au 7 novembre 2020. J’ai raconté toute une partie de mes préparatifs sur le blog de mariage Mademoiselle Dentelle et suite à la fermeture du blog le 31 mai dernier, je me suis retrouvée comme quelques autres chroniqueuses à ne pas vouloir que tout s’arrête ! Me voilà donc à te raconter mes préparatifs de mariage sur Paillettes & Chaussettes. J’ai hâte de te raconter la suite, surtout que qui dit décalage dit plus de temps pour préparer… alors enfile des chaussettes bien chaudes, cale-toi dans ton canapé et c’est parti ! A très vite !
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mademoiselle Poison Elfie

Haaan la limousine !! Grande classe !

Madame [ɑ̃]ncre
29 jours il y a

Ha ha ha j’aurais trop aimé voir ta tête quand tu as découvert que la limo était pour toi 😀 Le gage du menu chanté c’est hyper dur !!!! Je comprends que tu sois restée bloquée !