Chroniques de mariage

Comment Mme Oulalahoop et  Mr Beard ont profité de leur nuit de noces?

Une chronique de Madame Oulalahoop


Bonjour sexy Paillette ! La dernière fois, je t’avais fait danser jusqu’au bout de la nuiiiiiiiit (oui comme les démons de minuit !). Notre journée de mariage touche à sa fin, et que se passe-t-il quand les deux époux se retrouvent seuls ???

La tradition et les origines de la nuit de noces

La nuit de noce c’est historiquement la première nuit que le couple passait ensemble. Bien loin des Bridgerton et de leurs scènes de sesque intense sous la pluie AVANT le mariage, il était interdit de batifoler pour une jeune fille sans un chaperon. Jusqu’au milieu du 20ème siècle (et encore aujourd’hui dans certaines communautés religieuses), la nuit de noces servait SURTOUT à vérifier :

  • la validité du mariage (a-t-il été consommé ?).
  • la pureté de la donzelle. Oui oui, monsieur pouvait bien avoir récupéré la Syphilis, les gonorrhées et autres joyeusetés auprès des bordels du coin. Ça ne servait qu’à assouvir ses « besoins » et affirmer sa virilité… Tandis que pour les femmes, élevées dans la pruderie, ont leur expliquait bien gentiment que le plaisir c’est le Maaaaal (et pas le mâle si tu me suis). Que la sexualité ne sert qu’à une chose : se reproduire… dans le cadre des liens sacrés du mariage of course !

Donc on range « Justine ou les malheurs de la vertu », « L’école des Filles ou la philosophie des dames » ou ton « Jouissance club ». Car la nuit de noce, servait à sceller un contrat et éventuellement, à commencer à mettre en route le processus de reproduction. Le lendemain, il pouvait même y avoir inspection des draps et malheur s’il n’y avait pas de traces de sang !

Bonjour le kiff, bonjour la liberté de disposer de son corps…

A lot of fun je te disais ! Image par StephanieAnn de Pixabay

Des traditions « modernes »

De nos jours, il existe encore des « traditions » autour de cette première nuit d’époux. Ceci dit, ce sont plus des superstitions :

  • Porter sa femme sur le seuil de la porte, aiderait soi-disant à chasser le mauvais sort. On peut aussi y voir un aspect beaucoup plus machiste aussi : « l’homme porte sa femme pour s’assurer d’être le premier à rentrer dans leur foyer et ainsi avoir le pouvoir »… dois-je vraiment te dire ce que je pense de cette tradition ? Est-ce que Mr Beard m’a portée sur le pas de la porte ? Certainement pas !
  • Il y a une autre tradition qui consiste pour les invités de la noce à essayer de trouver où sont partis les mariés pour la nuit en passant de maison en maison afin de « chasser les mariés ». Une fois trouvés, les mariés auront le droit à un cocktail dans un pot de chambre. Ce cocktail est soit à base d’alcools soit sous forme de soupe à l’oignon.
Il faut espérer que le pot en question soit neuf … Image par Willfried Wende de Pixabay

Et une fois que la porte de la chambre est fermée alors ???

Bon c’est bien beau Mme Oulalahoop, tu nous fais un cours d’histoire de la nuit de noce mais nous, on veut savoir ce qu’il se passe… Je te vois venir petite paillette voyeuse !

Il est donc 5:30, j’ai une robe avec pleiiiin de boutons à retirer, une coiffure à un million d’épingles et des extensions à clip plus un kilo de laque. Mon mari tout neuf m’a aidé à tout défaire, j’ai bien fait de l’épouser ! Je me rends compte que je n’ai pas mis de démaquillant dans ma valise de nuit de noce, du coup, je tente tant bien que mal de tout retirer avec du savon sous ma douche… L’époux a donc une épouse panda !

On se refait le film de la journée. On réalise gentiment que ça y est, on a réussi à se dire oui au milieu d’une pandémie. Qu’on a reçu tellement d’amour, c’était fou !

Est-ce qu’on a profité de notre nuit de noces pour faire des folies de nos corps ou est-ce qu’on s’est juste endormi du sommeil des gens heureux ? Ça, je le garde pour nous ! Néanmoins, ça me paraissait important de te dire ma Paillette, que peu importe votre envie du moment, c’est comme dans la vie de tous les jours, c’est votre envie à tous les deux qui compte ! Que vous partiez vous coucher en même temps ou en décalé, que vous en profitiez pour dormir car les enfants sont en garde, que vous révisiez le Kamasutra ou que vous fassiez enfin la connaissance de vos corps, ce moment, c’est finalement le seul de cette journée qui n’est qu’à vous deux sans témoins, alors c’est beau aussi.

Sur ces paroles oh combien philosophiques, je m’en vais me reposer quelques heures et je reviendrai te raconter le brunch !

Allégorie de la nuit de noce comme je l’imagine… ou pas ! Image par Alexas_Fotos de Pixabay

A propos de l'auteur

Bonjour ma Paillette ! Ici Mme Oulalahoop, presque vieille mariée d'août 2020. Ici je vais te raconter comment nous nous sommes mariés avec mon Mr Beard dans le jardin de ses parents en faisant tout nous-même, en vivant dans un autre pays et... au milieu d'une pandémie !
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mademoiselle Poison Elfie

Ce qui se passe ce soir-là, reste avec vous 😛

Madame [ɑ̃]ncre
5 mois il y a

Mouaaaahahahah j’adore cette chronique Madame Oulalahoop !