Chroniques de mariage / Mariage

Accueillir une centaine de convives et un traiteur dans son jardin

Un article de Mme Oulalahoop –

Bonjour ma paillette !!! Aujourd’hui, je te conseille de revêtir ton bleu de travail et ton casque de chantier ! Prépare le mode Bob le bricoleur, je t’explique la logistique derrière l’accueil d’autant de convives dans son jardin !

Si toi aussi, tu prévois d’accueillir du monde à domicile, il faut savoir qu’il faudra de l’énergie et de l’eau ! Cela veut dire, concevoir un plan avec électricité (bon voltage/ampérage) et des points d’eau aux endroits stratégiques. Sur ce point là, je dois bien avouer que l’expertise de Papa Beard a été indispensable !

On a un plan !

En bon Gadzart, papa Beard a dessiné un plan à l’échelle de son jardin (le lieu des festivités si tu ne suis pas !). Il a ensuite réparti dessus en fonction du terrassement quelles seraient les zones affectées à telle ou telle fonction. Et ensuite, il a déterminé les travaux qu’il y aurait à faire dans son jardin. Il fallait donc y caser :

  • Un barnum de 9m par 15m
  • un autre de 3X4 pour les enfants
  • deux barnums de 3X3 pour la tireuse à bière et le buffet
  • une tente pour la cuisine d’extérieur
  • une piste de danse
  • deux toilettes
Le jardin avec l’endroit où pourra être mis le barnum et différents espaces. Crédit : photo perso
Voilà le lieu de notre mariage! Crédit : photo perso

Approvisionner en électricité et en eau

Pour recevoir du monde, il faut : une cuisine, de la lumière, de la musique ! Papa Beard a donc calculé l’électricité nécessaire pour les frigos et l’éclairage. Il a décidé que pour plus de sécurité, il faudrait tirer une ligne plus puissante pour éviter que cela flanche, depuis la maison jusqu’en bas du jardin… Première tranchée ! Pour être certains que rien ne manque, nous avons aussi loué un groupe électrogène pour le camion frigo.

A coté d’une cuisine, il a fallu aussi apporter une arrivée d’eau en extérieur. Mon petit frère Mr Bricolo étant plombier, il s’en est occupé… Deuxième tranchée !

Mais 100 convives… Ça a des besoins naturels! Comme faire pipiiiiiii ! (Si toi aussi tu fais partie de la team #pipipsy tape dans tes mains !) Pour cette partie là, il ne nous était pas possible de monter un raccordement “classique” car c’est la campagne ! Qu’à cela ne tienne, on va jouer à fond la carte “champêtre chic” : la cabane au fond du jardin !

Des petites maisons au fond de la prairie!

Nous avons donc opté pour des toilettes sèches! Si tu ne connais pas le principe, il s’agit de toilettes sans arrivée ni d’évacuation d’eau. Tu as un récipient avec de la sciure de bois et tu recouvres tes besoins avec des pelletées de sciure après. L’avantage c’est que c’est écologique et que par rapport à des toilettes de chantier, ça ne sent pas mauvais!

Première étape : terrasser la partie en pente, puis construire et vernir les petites maisons. Enfin installer les blocs à récipients. Et décorer pour que ce soit joli!

Nous sommes passés par une société qui livrait la sciure de bois puis collectait pour composter une fois usagée. Si tu es intéressé(e) par ce concept, n’hésite pas à m’envoyer un message et je te ferai parvenir les infos.

Un plancher pour danser !

Ma petite paillette bricoleuse, ne range pas ta perceuse tout de suite, c’est pas fini ! La terrasse est superbe mais quelques dalles ne sont plus aussi solides et puis elle est un peu petite pour accueillir des danseurs avec distanciation sociale ! Alors on est reparti avec le niveau à bulle… Enfin on… Papa Oulalahoop et Maman Beard ! Et on va étendre cette piste de danse ! ça va swinguer ! Au programme, créer un plancher de niveau avec du bois de récupération de palettes. Puis y visser des planches d’aggloméré de 25mm d’épaisseur et enfin lasurer le tout pour éviter les intempéries (spoiler : c’était pas inutile même en août!)

Monter des barnums… avec un temps orageux !

Aller, cette fois-ci, tu vas voir, c’est plutôt facile ! On monte des barnums ! Rien de très compliqué : sauf quand la structure s’effondre sous le poids de la pluie et la force du vent à cause d’un orage 24 heures après avoir été monté !!! (je t’ai déjà dit qu’un mariage c’était stressant parfois ???)

Il a fallu consolider toute la structure avec des tubes de métal plus épais (des tringles à rideaux)… Et encore une fois, heureusement que nous avions sous le coude les talents d’ingénieur de papa Beard ! Mais ça, je te le raconterai quand j’amorcerai la semaine de préparatifs !

Pour conclure ma paillette, je ne peux que te conseiller de TRÈS bien réfléchir l’organisation de ton mariage au jardin. C’est faisable mais c’est BEAUCOUP de boulot en amont, c’est de la préparation et surtout des conseils de professionnels. Si tu en as vraiment envie, saute le pas, mais demande conseil à des pros du secteur (évènementiel et restauration) !

La prochaine fois, tu pourras ranger tes outils à kraft, je t’embarque sur un sujet plus personnel et t’expliquerai pourquoi et comment nous avons pensé notre cérémonie laïque.

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Madame [ɑ̃]ncre
14 jours il y a

Quel boulot, franchement bravo à tous !! Avec une association dans laquelle j’étais, on avait construit des toilettes sèches, et c’est vraiment le top !

Mademoiselle Poison Elfie
13 jours il y a

Wahou ! Vous envoyez !! Quelle team et quelle organisation !

Mademoiselle Flocon
9 jours il y a

Mais quel travail de dingue ! 😮 Je suis impressionnée !
Et dis-nous, tu les as gardées les cabanes au fond du jardin depuis ? 😉

Mademoiselle Soleil
Mademoiselle Soleil
8 jours il y a

Olala quel boulot ! Bravo !! Et j’adore les toilettes ! Mais du coup elles sont restés au fond du jardin après coup ? 🧐

Madame Moonlight
5 jours il y a

Mais c’est un boulot de dingue ce que vous avez fait! Je suis impressionnée. C’est vraiment chouette cet implication de toute la famille dans vos préparatifs. Ton mariage ne cesse de m’impressionner Madame Oulalahoop.