Couple / Vie quotidienne

Vie d’avant, vie d’après, famille recomposée… Comment on gère?!

Bonjour Jolie Paillette !

Je sais bien, je n’ai pas fini de te raconter mon mariage. Il manque la soirée, il manque le lendemain, il manque quelques petites choses passées et futures. Oui, je le sais. Mais vois-tu, en ce moment, je bloque un peu. Non pas que ma soirée était ratée, non pas du tout ! Non pas que mon lendemain était ennuyeux, loin de là ! Mais les évènements actuels bloquent ma pensée, et la façon dont je souhaite finir de te raconter mes aventures.

Alors en attendant, je souhaiterais te parler d’un tout autre sujet. Tout aussi privé, tout aussi intime, mais qui apporte nettement moins de bonheur.

Si tu m’as suivi dans mes précédentes péripéties, tu le sais déjà et je t’autorise à papillonner dans tes pensées durant le prochain paragraphe. Si tu ne le sais pas encore, je suis de celles qui font partie d’une famille un peu (mais de moins en moins de nos jours) atypique.

Nous formons une famille recomposée.

Il y a donc M. Tao, qui est arrivé dans ma vie avec un gros bagage : un mariage sur la fin, pas encore divorcé, mais presque à ce moment-là, pas encore de logement à lui, et qui vivait donc encore avec son ex (youhou) et surtout deux enfants, deux petits garçons qui à l’époque avaient 2 et 4 ans. Fraichement séparé, et donc deux petits garçons en pleine perturbation cosmique, un nouveau mode de garde, en alternance, qui a suivi en même temps que la prononciation du divorce et qu’un nouveau logement, une nouvelle voiture, une nouvelle vie, que de chamboulements !

De mon côté, Maman solo depuis environ deux ans, d’une petite fille qui à l’époque avait 2 ans et demi, nous avions pris nos marques toutes les deux, nous avions créé notre environnement, notre bulle, notre fusion, notre univers où nous ne vivions, clairement, que l’une pour l’autre. Si des hommes ont croisé fugitivement ma route, aucun n’aurait pu passer avant mon petit trésor, et je vais te dire un secret, c’est toujours le cas.
Ce que nous avons créé elle et moi, ces moments de vie toutes les deux, ces difficultés que j’ai rencontré et pour lesquelles j’ai dû faire front, je l’ai fait pour elle, et surtout grâce à elle, et ça, ça ne s’effacera certainement jamais.

Alors voilà, c’est sur ce sujet que je souhaite aussi te parler dans mes futures chroniques. Parce que peut-être que tu es en train de passer par là, peut-être que tu as déjà vécu ça, hier, ou l’année dernière, ou il y a dix ans. Peut-être qu’aujourd’hui tu es apaisée mais que ça n’a pas été facile. Peut-être que c’est encore très, trop dur pour toi. Peut-être que tu as besoin de sentir que tu n’es pas seule, et c’est pourquoi je vais te raconter mon histoire.

Crédit photo :  cottonbro provenant de Pexels

L’histoire d’une dégringolade, ou comment on en arrive, après presque dix ans de vie commune et un bébé de 6 mois, à tout arrêter.

L’histoire d’une résurrection, avec toutes les difficultés que ça apporte, les coups de bambou, les coups de déprime, les mauvaises surprises, les peines, mais aussi les joies.

L’histoire d’une fusion, entre une maman et sa fille, comment cela est perçu autour, comment on vit comme ça.

Et puis l’histoire d’une belle rencontre, une histoire d’amour qui commence, où l’on prend la personne que l’on aime, mais aussi son bagage, son ou ses enfant(s) et le caractère de tout ce petit monde. L’éducation que l’autre donne, qui peut être différente de la nôtre, les remises en questions, les batailles.

Et puis aussi le quotidien, la vie à deux, puis à trois, puis à cinq, et comment on prend sa place, enfants comme adultes, dans cette nouvelle famille. Je te parlerai aussi des enfants « différents », ou plutôt atypiques, comment, en tant que « belle-maman », je gère ça, comment trouver les bonnes méthodes pour trouver sa place.

Et puis aujourd’hui, notre vie, celle qu’on se prépare à poursuivre, ce qu’on envisage pour la suite, nos rêves, à jamais brisés ou différents, qu’on imaginait autrement, qu’il faut apprendre à reconstruire, ou à ré-envisager.

Voilà de quoi, aujourd’hui, je souhaiterais te parler. Je n’abandonne pas mon récit de mariage, loin de là, et je glisserai bien souvent des chroniques à ce sujet à travers cette histoire-là. Comme je te le disais dans ma présentation, j’ai bien l’intention aussi de te parler voyages, mais aussi DIY, bref, de la vie de couple!

Crédit photo : Free-Photos de Pixabay

Et vraiment, j’espère que tu me suivras parmi tout ça !

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mademoiselle Couture
1 année il y a

Ma chère Mme Ancre, comme j’ai hâte de découvrir plus de choses sur toi, que tu nous racontes tes fêlures, celles qui t’ont construites, ton histoire, les blessures. J’ai envie de partager tout ca avec toi et que tu saches que tu n’es pas seule. Nous avons tous/toutes des fêlures d’origine diverses. Des mauvaises rencontres, des pertes… Elles nous blessent, nous renforcent mais font partie de nous. J’imagine que l’écriture de ce genre de chroniques doit être moins « facile » que les chroniques mariage plus tournées vers les paillettes de notre blog préféré. Et pourtant le blog se nomme Paillettes & Chaussettes. j’ai hâte de lire la fin des paillettes et la suite des chaussettes. Je t’embrasse <3