Bavardages

Madame Moonlight : Le retour

Une chronique de Madame Moonlight

Bonjour ma jolie paillette, comment vas-tu ? Je suis désolée de ne pas trop te donner de nouvelles, je me sens un peu sous l’eau et je vais t’expliquer pourquoi.

Nous nous marions

Crédit photo : Pexel on Pixabay

Nous sommes à environ 2 mois de notre cérémonie laïque / 35 ans de Monsieur Muscle / 1 an de Baby Moon. Je suis à la fois excitée, terrifiée, triste, démotivée, impatiente (rayer la mention inutile, ici il n’y en a pas). Bref je pense que tu comprends où je veux en venir, c’est un vrai tourbillon d’émotions en moi.

Entre les annulations, les personnes qui ne répondent plus et le (futur) mari qui ne s’implique PAS DU TOUT, je te le dis, l’organisation s’annonce coton, coton. Je t’avoue que mon mood du moment n’est pas au beau fixe. Malgré tout, on avance.

Le lieu

Avec un des témoins de M. Muscle, nous avons fait la visite technique de notre lieu de réception. Après plus de 2 ans, c’était un vrai plaisir de revoir Le Montellier. En plus, en cette saison, c’est tellement vert et fleuri. On a pu mettre en place les tables pour faire une simulation, ce qui nous facilitera l’installation la veille. Et maintenant, on peut réfléchir à la décoration, les DIY et tout le reste.

Crédit photo : Le propriétaire des lieux

On a fait le point sur les différents espaces, pour le traiteur, la cérémonie laïque et sur les couchages aussi. Ce qui a soulevé une question, comme nous sommes déjà mariés civilement (article que tu peux retrouver juste ici), est-ce que nous dormons la veille sur site pour limiter les déplacements et faciliter nos préparatifs ? Évidemment, c’est un coût supplémentaire, mais ça serait tellement plus pratique et nous serions moins stressés par les retards.

La photographie

Après une mini-crise panique, où j’ai cru que notre photographe allait nous laisser tomber (après un mois et demi de silence radio). On s’est parlé au téléphone pour revoir la timeline d’ici le mariage et surtout trouver une date pour notre séance d’engagement. J’aurai aimé la faire quand j’étais enceinte, mais on n’a jamais réussi à caler une date, car c’était la pleine saison des mariages. Puis à l’automne (qui est ma saison préférée), mais je ne m’étais pas remise de mon accouchement. Je n’aurai clairement pas supporter de devoir chercher un nouveau photographe aussi proche du jour J. 

Je suis revenue à la charge avec un photobooth. Qui est selon moi une activité incontournable et qui laisse de beaux souvenirs tant aux mariés qu’aux invités. Même si j’aime notre idée d’origine avec le polaroïd, je la trouve légèrement plus compliquée, et laisse moins d’autonomie aux utilisateurs. Bref, me voilà à écumer les différents sites qui proposent des photobooth pour comparer les prix et faire des propositions à Monsieur. Il en est encore au stade « pas convaincu ». Heureusement, je n’ai pas dit mon dernier mot.

Le traiteur

Que celle qui a envie de changer le menu, lève la main ! Je ne pense pas beaucoup, mais on se mariait au printemps et là nous serons en plein été, donc on va essayer d’adapter le repas pour qu’il colle un peu plus à la saison.

Et je ne te parle même pas de notre cérémonie laïque qui est au point mort. A part l’officiante, le rituel et les intervenants, rien n’est commencé.

Comme tu peux le voir, je suis un peu éparpillée et j’ai du mal à m’organiser. Ce qui ne me ressemble pas. Et l’une des raisons pour laquelle j’ai du mal à mettre ma tête et mon cœur à la fête c’est parce que…

Nous déménageons

Crédit photo : Michal Balog on Unsplash

Je n’aurai même pas eu le temps de t’écrire ma ou mes chroniques sur la construction de notre maison, que nous la quittons après notre noce. Et ce que je ne te dis pas c’est que nous déménageons à 500 km de notre chez nous actuel. En revanche, je ne te dis pas tout de suite dans quelle région nous allons.

Pourquoi ce départ, aussi peu de temps après le mariage ? Monsieur Muscle a eu une opportunité professionnelle dingue et nous voilà depuis 2 mois à faire des allers-retours pour visiter des maisons.

En plus de la logistique du quotidien, de l’organisation de mariage, je dois aussi jongler entre les visites de maisons, le nouveau mode de garde du baby, les entretiens d’embauche, sans compter les entretiens pour une éventuelle reconversion.

Bref je rêve d’un break, loin de mari, enfant (que j’aime de tout mon cœur), donc si jamais mes copines passent par là je suis ready pour mon EVJF.

J’ai conscience que je ne suis pas la seule dans ce cas-là, mais là je me sens tellement lessivée que j’ai du mal à progresser. 

J’espère que de ton côté tout va pour le mieux. Je te promets que je reviendrai vite avec des articles mariage et aussi peut-être une petite surprise avec une autre chroniqueuse.

A propos de l'auteur

Madame Moonlight, 31 ans, je suis passionnée, maniaque et organisée. Je suis fiancée à Monsieur Muscle depuis le 14 février 2020. Devenue Madame Muscle-Moonlight en mai 2021, mum-to be juillet 2021. Report de la cérémonie laïque et réception à juillet 2022. J’écris souvent mes chroniques avec des chaussettes à paillettes
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Madame Oulalahoop
1 mois il y a

Olalala Mme Moonlight!!! C’est une montagne russes d’émotions et de moments forts que tu vis en ce moment!!!
Allez, je te balance un gros sac tout plein de paillettes et de bonnes ondes!!!! Tu vas y arriver et je te promets qu’une fois que tu seras (re)mariée à ton amoureux, que vous serez dans votre nouveau Home sweet home à décider où vous allez accrocher ces photos trop belles de votre photographe, toutes ses émotions feront (aussi) partie des bons souvenirs 🥰😘

Mademoiselle Chocolatine Ovale

Ouh la ! Effectivement t’es prochains mois sont chargés, mais courage ça va le faire, je suis sure que tu vas arriver à tout mener de front 💪 je t’envoie plein de paillettes et de bonnes ondes 😘