Bavardages / Chroniques de mariage

« Le mariage ?! Ce n’est pas pour moi, je ne me marierais jamais »…

Crédit photo : Pixabay

Ne jamais dire jamais !

Coucou c’est moi ! Mademoiselle Bouille, future Madame Bouille grâce à Monsieur Bouille.

Alors je dis « grâce », oui tu as bien lu, je me marie « grâce » à Mr Bouille ou me diras tu «  à cause de » telle est la question ?! J’étais loin d’imaginer me marier un jour , et pourtant … comme quoi, dans la vie tout arrive ! Heureusement que l’on évolue !

Je suis l’aînée d’une fratrie de 3 enfants. Mes parents ne se sont jamais mariés. Ils ont vécu une vingtaine d’année ensemble et sont aujourd’hui séparés. J’ai toujours été un peu « garçon manqué », alors porter une robe princesse et ressembler à une meringue, très peu pour moi ! L’idée même du mariage ne m’a jamais fait rêver. J’aime tellement la liberté. Et à l’époque, je ne voyais pas l’intérêt de m’unir officiellement à quelqu’un et même devant Dieu. Je ne devais pas savoir ce qu’était l’amour, le vrai. J’ai connu quelques relations, je ne dirais pas que ce sont des échecs car grâce à ces expériences je suis celle que je suis aujourd’hui. Il y a 4 ans déjà,  le jour de mes trente ans, célibataire, je dirais presque endurcie, j’organisais une grande fête d’anniversaire avec : salle des fêtes, traiteur à midi, DJ et soirée dansante déguisée sur le thème tour du monde, chacun apportant un plat en rapport avec son déguisement. J’avais envie de faire une grande fête à ce moment-là, de réunir tous le monde et de marquer le coup car : « mince alors ! moi aussi la célibataire sans enfant, j’avais le droit d’être à l’honneur une journée, entourée de ceux que j’aime, et fêter comme il se doit mon passage à la trentaine ! Et puis de toute façon je ne me marierais jamais… »

Crédit photo : photo personnelle

Stressée de nature et désorganisée surtout, un poil exigeante aussi, je n’ai pas très bien géré cet événement et ait eu quelques déconvenues et déceptions (j’ai appris de mes erreurs et ne compte pas recommencer prochainement!). J’attendais beaucoup de ce week-end là, sans doute trop de valeur symbolique et je me suis retrouvée déçue. Mais grâce à cela, j’ai eu un déclic ! Après quelques semaines de cheminement, j’ai eu une prise de conscience. J’avais une mauvaise estime de moi même et enfin, j’ai pris conscience de ma valeur. Cela m’a permis de faire le point. De me dire qu’il faut d’abord être heureuse seule avant de l’être en couple. J’ai donc décidé de réaliser mes envies (permis moto, voyage) et de m’assumer (oui j’ai des formes et alors je suis jolie quand même ! D’où le surnom Mademoiselle Bouille, eh oui j’ai une bonne bouille !).

Et voila que quelques mois plus tard, à l’été 2016… je rencontrais la perle rare…, la personne qui a bouleversé ma vie…, mes idées…, mes envies… j’ai nommé… : Mister Bouille ! J’étais plus ou moins heureuse seule mais il me manquait cette complicité, la part de moi qui me complète pour être définitivement sereine dans la vie. Je crois beaucoup au destin, dans ma vie au quotidien je pense que les choses n’arrivent jamais par hasard. Nous avons quitté tous les deux nos pays respectifs : lui en 2000 (après la guerre de l’ex-Yougoslavie, ne t’ inquiète pas, je ne vais pas te faire la géopolitique des Balkans aujourd’hui!) et moi en 2013, après une rupture amoureuse de plus ! Il fallait que je quitte à tout prix la capitale de la moutarde. Aimant la fondue, enfin surtout le fromage et le chocolat, la Suisse me tendait les bras (j’avoue les conditions de travail aussi !). Nous nous retrouvons donc en Suisse en 2016, travaillant dans le même hôpital de plus de 10 000 collaborateurs, en étant à l’étage l’un au-dessus de l’autre au sein du même service (ça c’est la version officielle de la rencontre pour nos parents et grands parents, mais véridique tout de même !). Officieusement, merci à une certaine application (Txxxxx!).

Crédit photo : photo personnelle

Après une belle rencontre cet été-là, un premier baiser en septembre 2016, un emménagement ensemble en octobre 2017, Mr Bouille décide de franchir le pas et fait sa demande en décembre 2018 ! Il n’y a plus qu’à organiser le mariage !

Et toi ? As-tu toujours eu envie de te marier ? Si non, qu’est ce qui t’a fait changer d’avis ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments