Mademoiselle Pamplemousse - tenue
Bavardages

La quête de la tenue

Un article de Mademoiselle Pamplemousse

Hello helloow ma paillette ! Quel plaisir de te retrouver après ce début d’année de folie où j’ai fait le premier mariage de la saison, celui de mon royal frère ! J’ai plein de choses à te raconter à ce sujet, mais je vais commencer par la quête de la robe : toute sœur du marié se doit d’être la presque plus belle (la plus belle étant la mariée bien sûr, ensuite les mamans des mariés et les sœurs.) Moi qui aime ne pas être en retard, je me suis retrouvée à 3 semaines du Jour J sans rien à me mettre. Comment ça ? Ne t’inquiète pas, je vais tout te dire.

Instagram mon amour

Je suis un peu trop fan d’Instagram, mine d’or pour trouver des pépites notamment quand on se perd sur les comptes des invitées espagnoles. (Elles ont tant d’élégance, c’est fou !) C’est comme ça que j’ai découvert cette jolie boutique, Miphaï. Elle propose de nombreux modèles assez chics, et propose la personnalisation des tenues si par exemple on veut assembler le haut d’une robe avec le bas d’une autre. En effet, les robes sont toutes assemblées par des couturières en Espagne, et fabriquée à la commande. Leurs prix, bien que représentant un petit coût, restent très corrects pour de jolies robes de cérémonies et de la demi-mesure. Petit plus : leur site existe en version française, et les délais de livraison sont très raisonnables.

Crédits photo : Miphaï

J’avais donc flashé sur cette robe, aux allures de Kate, qui me semblait parfaite pour un mariage d’hiver. J’hésitais encore quand au coloris de la robe, afin de ne pas être trop terne le jour J et apporter de la couleur. Le site étant très bien fait, il détaille les mensurations correspondant à chaque taille. S’agissant de vente par correspondance, je ne voulais pas prendre le risque d’acheter une robe un certain prix pour qu’elle ne m’aille pas. Sauf que … je ne sais pas comment sont les Espagnoles, mais leur morphologie me semble clairement différente : sur les 3 mesures à prendre, j’en avais 2 supérieures à la taille que j’estimais, et la dernière inférieure. La robe n’est donc pas adaptée pour moi. Douche froide. J’aperçois dans un coin du site qu’il est possible de faire adapter les modèles à ses propres mesures. Ni une ni deux, je passe par Instagram pour envoyer un message rapide à la boutique (je parle espagnol, mais j’explique être française). La boutique répond très rapidement, et en français, m’expliquant que oui, on peut tout à fait créer la robe sur-mesure, dans les mêmes délais, que cela ajoute un coût supplémentaire de 60€. Je trouve ce coût tout à fait raisonnable, mais cela dépasse mon enveloppe budgétaire… Soit, j’abandonne l’idée pour le moment.

Certes, mais le mariage approche à grand pas

Quelle solution ? Je ne sais pas. Je travaille à proximité des grands magasins à Paris, alors à peine sortie du boulot, me voilà arpentant les étages des Galeries Lafayette pour trouver la perle. Après de longues sessions de repérages, c’est le 1er jour des soldes, heureux hasard, que j’arrête mon choix sur deux beautés de chez Suncoo. La première, très jolie sur cintre, ne me vas pas du tout. Elle m’écrase la poitrine, à l’intérieur je ressemble à une mégère aigrie du début du siècle dernier. Ok, on laisse tomber, essayons l’autre. La vendeuse, très agréable et pro, me recommande d’essayer la taille 2 plutôt que la taille 3 que je lui avais demandée. Et en sortant de la cabine, je vois qu’elle avait tout à fait raison : la robe me va très bien ! De couleurs chatoyantes, un beau drapé sur le buste, j’adore. Affaire conclue 😉 (Mariage J-20)

Ma merveille. Crédits photo : Suncoo Paris

Quid des chaussures et accessoires ?

Une fois l’élément principal validé, je peux compléter avec le reste. Je sors de mon placard une jolie paire d’escarpins noirs à talon large doré, de marque Minelli et chinées sur Vinted il y a quelques temps. Chaussures : validé.

Qui dit hiver, dit froid, dit donc : Manteau. J’ai plusieurs jolis manteaux longs, mais ils sont un peu usés et je les porte au quotidien. Pour mon frère, je veux sortir de l’ordinaire ! Et je me souviens que le vestibule de mes parents compte quelques manteaux d’hivers assez long, très peu utilisés, dont un gris-bleu bordé de fourrure chaude qui ferait très bien l’affaire. Un coup de fil plus tard et mes parents notent d’apporter cette pièce. Manteau : validé.

En tant que demoiselle, j’apprécie les bijoux. Pas question de prendre un bracelet, ma robe étant à manches longues avec un joli poignet suffisamment habillé. Ajouter un bracelet apporterait de la lourdeur. Pour le cou, j’ai une idée en tête : mon grand-oncle, qui n’a pas d’enfant, a offert à toutes ses nièces un très beau collier monté par un cousin joaillier. Nous avons toutes le même modèle, mais nous avons chacune un détail personnalisé qui le rend unique. Cet oncle ne pouvait pas venir au mariage, aussi le porter le faisait un peu participer. Mes sœurs et mes cousines ont eu la même idée sans que nous ne nous concertions. Pour les oreilles, j’ai déniché une jolie créatrice sur Instagram, Maison Basoa, et j’ai pu lui demander conseil sur une paire qui me faisait de l’œil et existait en 2 coloris, les 2 pouvant s’accorder avec ma robe. Elle m’a répondu très gentiment, me recommandant une couleur (bon finalement, ça ne s’accordait pas si bien que ça mais avec le manteau ça ne se voyait pas). Etant à J-10 quand j’ai passé commande, elle a expédié le colis très rapidement pour qu’il arrive à temps. Le colis est arrivé plus tôt que prévu, 2 jours après. Enfin, lorsque je les ai portées, je n’ai rien senti du tout et je les ai portées toute la journée et toute la soirée, en oubliant presque que je les avais. Je n’ai pas encore les oreilles percées, je précise. La créatrice propose ses modèles aussi bien à clips que percés.

Crédits photo : Maison Basoa

Et la tête alouette ? Fan de chapeaux, je voulais trouver un joli modèle de chapeau d’hiver dans un budget raisonnable, s’accordant avec ma robe (= je ne pouvais pas le chercher tant que je n’avais pas la robe, j’avais donc 20 jours pour trouver mon bonheur). Autant dire, Mission Impossible. Certes, mais rien ne m’arrête. Enfin si en fait, après avoir fait le tour de tous les grands magasins en une journée, avoir fait le tour des internets avec des délais de livraison rapide et de type responsable (pas Amazon ou les sites chinois quoi), et n’avoir rien trouvé, j’ai dû m’avouer vaincue. Même les serre-têtes de velours étaient impossibles à trouver. Mes collègues en or m’ont parlé de Parfois, boutique d’accessoire, et je m’y suis précipitée. J’ai déniché un bijou de tête doré, me disant que cela ferait bien l’affaire.

Pour finir, je ne pouvais pas imaginer me déplacer sans un paquet de mouchoir, me connaissant, mariage familial = lacrymo Day. Puis un peu de mascara au cas ou ainsi que mon portable et mes papiers si je suis amenée à conduire au pied levé, tout cela exige du rangement discret et joli, j’ai nommé le sac. Au départ, je pensais prendre une de mes pochettes de soirée, puis finalement j’ai pris un petit sac à main de ville, aussi grand qu’une pochette, mais qui allait bien. Je l’avais déjà dans mon armoire également. (SPOILER ALERT : je n’ai même pas pleuré)

Jour J, assemblage du tout et coiffure

Le Jour J nous avions, les sœurs ma maman et moi, RDV à 9h30 au salon de coiffure, à 30 minutes de notre hébergement. Les employés ont vu arriver 4 personnes aux cheveux aussi différents que tous blonds. Après nous avoir réparties sur les divers fauteuils, j’ai expliqué à l’employé ce que je voulais : « un truc beau svp, et avec cet accessoire si possible » en lui montrant le bijou. Autant dire qu’il avait le champ libre et qu’il a très bien réussi sa tâche : j’ai eu un très beau chignon, certes travaillé mais pas trop sophistiqué non plus. La touche finale fut l’ajout du bijou qui a très bien complété l’ensemble.

Le retour au domicile nous vit nous mettre en tenue. Spoiler : ça allait plutôt bien, hormis une différence de couleur BO / robe qui n’était pas tant visible que ça. Pour le maquillage, j’ai fait simple : je ne mets pas de fond de teint parce que je ne sais pas en mettre, alors j’ai opté pour un rouge à lèvres discret, une touche de fard et un coup de mascara. J’ai la chance d’avoir des yeux qui se suffisent à eux-mêmes pour ne pas avoir besoin de me transformer en pot de peinture.

Et voilà le résultat :

Version « il ne fait pas chaud »
Crédits photo : Albane de Marnhac
Version « On s’est réchauffés »
Crédits Photo : Albane de Marnhac

Au total, malgré quelques sueurs froides, j’étais très contente de ma tenue et en combinant accessoires sous la main + quelques achats, je suis restée dans un budget tout à fait raisonnable.
Je le disais ici : nos armoires sont nos meilleures alliées !

Et toi, as-tu déjà été la soeur ou la belle-soeur d’un des mariés ? Comment t’y prends-tu pour élaborer ta tenue ?

A propos de l'auteur

Ni mariée, ni fiancée, ni même en couple... Et pourtant adepte des célébrations de l'amour ! J'entoure mes amis (beaucoup), mes cousins (nombreux) ainsi que mon grand frère (le seul et l'unique) et ma grande soeur (la seule et l'unique) dans cette belle aventure du mariage. DIY, Reflexions, Astuces organisation, shopping et papote sont au programme !
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mademoiselle Flocon
8 mois il y a

Magnifique cette tenue ! Je note aussi pour le compte Insta des robes espagnoles, je ne connaissais pas du tout ! (Mon porte-monnaie ne va pas te remercier par contre Mlle Pamplemousse…)

Mademoiselle Chocolatine Ovale

Très jolie tenue 🙂

trackback

[…] sœurs et ma maman pour notre RDV chez le coiffeur, à 30 minutes d’ici. Comme je l’évoquais là, le coiffeur voit débarquer 4 profils capillaires différents, chacune sans réelle idée en […]