Bavardages / Chroniques de mariage / Mariage

J’ai l’honneur de ne pas te demander ta main

– Un article de Madame Oulalahoop

Coucou ma paillette !

Aujourd’hui, je vais te parler de comment mon envie de se marier s’est faite plus présente. Comment je suis passée de “un jour j’épouserai cet homme” à “ça serait bien s’il pouvait se décider, hier !”

Un jour mon prince viendra… toussa toussa

En digne enfant des années 80/90, j’ai grandi scotchée à un écran qui diffusait des images de Princesses Disney. Moi aussi je voulais qu’un Prince tombe amoureux de moi en me chaussant le pied d’une pantoufle de vair, moi aussi je voulais avoir 3 marraines et les robes qui vont avec, l’histoire éternelle de Belle et puis “écouter mon cœur qui chantera” comme Grand-Mère feuillage l’avait si bien dit. Bref pour moi être une “grownup” c’était rencontrer son Prince en se cognant dans la rue, avoir des “je t’aime/moi non plus”, une course poursuite sous la neige, bisous un genou à terre et bim mariage. Quoi, je regarde trop de comédies romantiques de Noël ???

En grandissant, j’ai revu mes prétentions à la baisse pour revenir à une vision plus réaliste des choses. Seulement, se marier c’était pour moi comme un rite de passage vers l’âge vraiment adulte. Une reconnaissance sociale du couple établi, un engagement et c’était donc un passage obligatoire.

Un jour mon Prince viendra… Tu vois l’idée ???? Crédit photo : LisaChe – Pixabay

Welcome in London

Puisque je suis là pour raconter ma vie, autant tout t’expliquer. Avant de rencontrer Mr Beard, j’étais Orthoptiste en libéral dans une ville de banlieue parisienne où vivent mes parents et mes frères. Mon projet était de faire grandir cette entreprise et d’y couler des jours heureux… Oui mais voilà, la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille et j’ai rencontré mon Mr Beard qui est venu balayé mes idées préconçues. Pour son travail, il n’avait pas le choix de partir vivre à l’étranger à un moment de sa carrière.

Je n’ai pas pris la décision de le suivre à la légère. Une profonde introspection plus tard, je savais que, si je quittais mon cabinet c’était parce que :

  • je l’aime et j’ai envie de vivre cette aventure avec lui
  • le libéral, le stress de l’entreprise et des charges qui tombent, ce n’était pas pour moi.
  • ma philosophie de vie est que parfois, il y a des opportunités auxquelles ont n’avait pas pensé qui se présentent et qu’il faut savoir les saisir.

Nous voilà donc arrivés un 31 janvier 2018 avec chacun deux énormes valises sur le quai de Saint-Pancras. Lui commençait son travail le lendemain matin, moi je parlais anglais comme une vache espagnole. De mon côté, j’étais en recherche d’emploi et pour la première fois dépendante du salaire d’un autre. Ainsi, le plus dur a été pour moi de ne pas pouvoir faire aucune des démarches administratives sans lui. Je me suis sentie revenir 50 ans en arrière et n’être plus que la “Femme de” quand je n’ai pas eu le droit d’ouvrir un compte en banque autre que joint, quand ma ligne de téléphone a dû être enregistrée à son nom. Bref, sombre époque quant à la liberté de la femme ! Pendant ce temps, une petite voix grandissait dans ma tête, me répétant “tu es considérée comme sa femme, il te présente comme telle mais c’est un mensonge !”

Il faut bien avouer que cette arrivée d’Eurostar est magique ! Crédit photo : TheOtherKev – Pixabay

L’arrivée de la troisième dizaine et les fiançailles de mon frère

Et voilà qu’au moment de nos vacances d’août 2018, en rentrant en France dans nos familles, Mr Bricolo, mon PETIT frère en couple depuis MOINS longtemps que moi nous annonce ses fiançailles… Après avoir gardé un sourire de circonstances et félicité les amoureux, j’ai commencé à sacrément faire la tête. D’autant qu’on était à moins d’un an de mes 30 ans. Et dans mon plan de vie parfait, à 30 ans, j’étais mariée !!! (On me dit dans l’oreillette que la vie n’est pas une comédie romantique parfaite ! Scandale !!!!)

On peut dire que les discussions sur le mariage ont été intenses cet automne là chez les Oulalahoop/Beard. Et un beau soir de novembre (le 17, mais ça, il ne s’en rappelle pas), Mr Beard m’a dit “écoute, si tu veux une demande romantique et tout le b*rdel, dis-le moi, tu l’auras. Mais c’est pas moi ça ! Si tu veux qu’on se marie, on y va, on choisit une date et on se lance ! Moi je veux vivre ma vie avec toi, Mlle Oulalahoop, je veux te rendre heureux et si pour ça, il faut qu’on se marie, alors c’est parti !”

Voilà comment nous nous sommes fiancés sans demande mais avec une très jolie déclaration d’amour. Le lendemain, je fonçais acheter un wedding organizer. Mais je devais ronger mon frein un loooooong mois pour pouvoir l’annoncer à nos familles !

Et toi comment s’est passée ta demande en mariage ? As-tu eu tout le cérémonial ou était-ce spontané et intimiste ?

Typiquement, pas ma non-demande ! Crédit photo : AdinaVoicu – Pixabay
S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Mademoiselle Moonlight
3 mois il y a

Cette non demande était très jolie, je trouve ses mots doux et amoureux.
Moi je dis rien, les articles à ce sujet arrivent 😉

Mademoiselle Poison Elfie

Bienvenue dans la team sans demande (j’ai fini par avoir une bague hein, faut pas déconner :P)

Mademoiselle Poison Elfie

Hihihi ! Bon courage pour l’attente ^^

Mademoiselle Soleil
3 mois il y a

On a vécu la même enfance moi aussi cendrillon c’était mon rêve 😅 et être marié pour mes 30ans et bien c’est raté 😅. Mais du coup bague ou pas bague ?

Mademoiselle R
3 mois il y a

Oh la la dur, dur… d’attendre ! Je me reconnais un peu dans ton ressenti. Moi aussi je m’étais fixé un objectif (25ans et je serais mariée) mais j’ai du attendre un peu… Ce n’est pas grave j’ai vécu le plus beau jour de ma vie mais j’avoue avoir quand même un petit regret sur le fait que ce ne soit pas arrivé plus tôt, on aurait un plus de temps cette année pour notre projet professionnel commun et j’avoue que ça n’aurait pas été un luxe. Mais c’est comme ça maintenant c’est derrière nous. J’ai également un peu de regret sur la demande, très très belle, mais j’ai l’impression qu’elle était précipitée alors ça me laisse un petit pincement au coeur et ça me fait culpabiliser.

Madame D
Madame D
3 mois il y a

nous une demande mais assez drole car on commencer déja a chercher des prestataire alors que il avait pas encore fait ca demande il a attendu nos 5 ans de vie commune pour faire ca demande